La série des adieux poignants continue et je dois l'avouer cette séparation ci a été bien plus difficile que la précédente.

J'ai découvert avec retard (l'information semblant dater de juillet dernier cf ici, ou encore ici), que le compagnon chocolaté de mes tartines gourmandes contient quantité de phtalates, quelques OGM et de l'huile de palme... 

J'avoue, j'avais déjà essayé une rupture à l'amiable compte tenu de mon incapacité à résister à l'appel de sa saveur noisettée. Je l'avais rayé définitivement de ma liste de course. Technique tout à fait efficace malgré un risque de rechute important lors des petits déjeuners à l'extérieur. La vie de couple modifiant la liste des courses, il était revenu dans mon placard et parfois sur mes tartines.

Mais me voilà résolue à renoncer aux phtalates et aux calories en trop !

Rendez-vous sur Hellocoton !