Je ne suis pas très sapin, tout du moins il m'a fallu longtemps avant d'en mettre un dans mon salon. Peut-être à cause du souvenir de ceux de mon enfance, de ces boules emballées dans du papier de soie, si fragiles et belles à la fois. De la lumière de la guirlande clignotante qui éclairait la pièce, des pelures d'oranges dans le feu de la cheminée, des bougies de l'avent allumées chaque dimanche, de la couronne accrochée sur la porte d'entrée et de la confection et dégustation de bredeles.

Et puis l'année dernière, je me suis lancée. Tardivement. Le choix du sapin et des décorations a donc été très restreint. Moi qui rêvait d'une décoration classique blanche et rouge, accumulée au fil des ans, j'ai du concilier avec les fins de stock.

Cette année, j'ai complété ma collection de bric et de broc, au programme un nichoir, des petites clochettes argentées mais surtout un casse noisette magnifique et pour l'accompagner trois petits couples. C'est donc un mélange assez hétéroclite, avec quelques mises en abimes (des sapins sur le sapin), qui côtoie mes guirlandes de pacotille.

Un beau bazar que j'aime finalement bien.