La belle Hina, fille du Soleil et de la Lune, fut promise en mariage au roi du lac Vahiria, une anguille ! Effrayée par l'aspect de son fiancé, la belle se réfugia dans la demeure du demi Dieu Maui. Celui-ci pêcha l'anguille et lui coupa la tête. Avant son dernier souffle, Vahiria formula une prophétie : désormais tous les hommes l'embrasserait sur la bouche, Hina la première.



Une fois l'anguille décapitée, la tête de celle-ci, enroulée dans un tapa, fut confiée à Hina, avec la promesse de grands trésors et la contrainte de ne pas déposer cette tête avant son retour chez elle. Cependant Hina oublia cette consigne pour aller se rafraîchir avec ses amies dans une rivière. Dès qu'elle fut posée, la tête de l'anguille s'enfonça dans la terre pour se transformer en un arbre semblable à une anguille par son tronc et doté de feuilles semblables à une chevelure.

Et lors d'une terrible sécheresse, l'arbre offrit à Hina des fruits ornés de la bouche et des yeux de l'anguille, et c'est par un baiser à l'anguille que la noix de coco offre son eau.


The legend of coconut palm

Beautiful Hina, girl of the Sun and the Moon, was promised in marriage to king of the lake Vahiria, an eel! Frightened by the aspect of her fiancé, the beautiful took refuge with the house of half a God Maui. This one fished for the eel and got away to him the head. Before its last breath, Vahiria formulated a prediction: from now on all the people would kiss him on the mouth, Hina the first.

Once the beheaded eel, the head of this one, rolled up in one banged(typed), was confided to Hina, with the promise of big treasures and the constraint not to put down this head before her return at home. However Hina forgot this instruction to go to cool with her friends in a river. As soon as it was put, the head of the eel sank into the ground to be transformed into a tree similar to an eel by its trunk and endowed with leaves similar to a hair.

And during a terrible drought, the tree offered to Hina fruits decorated with the mouth and the eyes of the eel, and it is by the kiss in the eel that the coconut offers its water.