Absurdouée

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 14 décembre 2012

Mon beau sapin

Je ne suis pas très sapin, tout du moins il m'a fallu longtemps avant d'en mettre un dans mon salon. Peut-être à cause du souvenir de ceux de mon enfance, de ces boules emballées dans du papier de soie, si fragiles et belles à la fois. De la lumière de la guirlande clignotante qui éclairait la pièce, des pelures d'oranges dans le feu de la cheminée, des bougies de l'avent allumées chaque dimanche, de la couronne accrochée sur la porte d'entrée et de la confection et dégustation de bredeles.

Et puis l'année dernière, je me suis lancée. Tardivement. Le choix du sapin et des décorations a donc été très restreint. Moi qui rêvait d'une décoration classique blanche et rouge, accumulée au fil des ans, j'ai du concilier avec les fins de stock.

Cette année, j'ai complété ma collection de bric et de broc, au programme un nichoir, des petites clochettes argentées mais surtout un casse noisette magnifique et pour l'accompagner trois petits couples. C'est donc un mélange assez hétéroclite, avec quelques mises en abimes (des sapins sur le sapin), qui côtoie mes guirlandes de pacotille.

Un beau bazar que j'aime finalement bien.

lundi 10 décembre 2012

DIY : Une lirette, une suspension éclairée

Après l’échec de ma suspension cubique enlainée, piquée au vif, j'ai décidé de réagir. Fermement décidée à fabriquer de mes mains un lustre pour ma cuisine, mon esprit a bouillonné à deux reprises : en trouvant sur mon chemin un abat jour de section carrée déposé aux encombrants, puis plus tard en apercevant de petits tapis en lirette pour une somme ridicule sur mon petit marché.


J'ai donc utilisé la partie supérieure de l'abat jour, ma paire de ciseaux pour libérer les morceaux de tissus de la lirette puis les couper en deux, enfin, j'ai noué le deuxième élément ainsi obtenu tout autour du premier.

Pour une belle finition, j'ai succédé les nœuds de manière à cacher l'extrémité du précédent dans le nœud en cours.

J'ai donc désormais une suspension et un tapis assorti !

Pour tout connaitre des origines historiques de la lirette, c'est par ici.

vendredi 7 décembre 2012

Oups à Hoboken

Il y a quelques temps j'ai repéré un DIY sympathique sur l'agréable Say yes to Hoboken : le Geometric light shade : un peu de géométrie et de la laine pour un abat jour agréable et dans mes réflexions les plus folles la possibilité de bidouiller une applique coordonnée.

J'étais tellement enthousiaste que j'envisageais même d'assortir mon étagère :

Forte de cette motivation sans faille, je me procurais de la laine (turquoise-marine parce que le rose fluo c'est parfois compliqué), du balsa et commençais le long travail d'assemblage. La structure me paraissait légère mais optimiste je pensais que la laine pourrait consolider le tout. J'entortillais donc pendant des heures mon fil de laine autour de mon cube, consciencieusement. Et enfin sous mes yeux apparaissait mon lustre cubo-laineux.

Il était beau mais branlant. Complètement branlant. Je décidais donc de vérifier les instructions (ayant jusque là utilisé mon infaillible mémoire pour réaliser l'objet). Les instructions avaient été respectées, l'erreur venait... de la taille du balsa, celui de ma structure étant bien trop fin.

J'ai consulté un expert en balsa de ma connaissance, il m'a indiqué plusieurs solutions mais aucune ne me satisfaisait pleinement (enfin aucune qui ne me prendrait pas de nouvelles heures d'entortillage).

Je l'ai quand même suspendu mais ça n'a pas beaucoup d'allure :

Piquée au vif, j'en ai décidé de remonter le niveau de ce luminaire rapidement (à suivre !)

lundi 26 novembre 2012

Ah, si j'avais un atelier #2

Dans mon atelier-boudoir-bureau, j'aurais une table imposante pour pouvoir reproduire de patrons, découper des tissus, dessiner au format raisin, voire même laisser trainer 3 projets simultanés sans qu'il n'aient à se chevaucher. (Ce qu'il y a de bien avec une pièce rêvée c'est que les dimensions de celle-ci sont également rêvées et loin donc des petites pièces de 10m2 de l'habitat moderne francilien).

SI je ne trouvais pas de table chinée, je me rabattrais sur la version haute de la table Kilo d'Habitat :

Ou sur son inverse : la table Hiba de La redoute

lundi 19 novembre 2012

Ah, si j'avais un atelier #1

Je rêve de disposer d'une pièce boudoir-atelier-bureau. J'y mettrais ma machine à coudre et, du coup, le canapé Wilmot d'Habitat, dans sa version à boutons colorés y trouverait parfaitement sa place.

Malheureusement, le site d'Habitat semble ne proposer qu'une version avec des boutons grisés, je devrai donc me munir d'accessoires de tapissier pour pimper mon canapé.

- page 1 de 2